Séminaires 2019-2020

Reporté en 2020

Séminaire thématique : « Enjeux socio-économiques du comptage électrique net ».

Les pouvoirs politiques et les marchés mettent en place une diversité de solutions pour encourager le déploiement des dispositifs décentralisés de production d’énergie à partir de sources renouvelables. Les dispositifs de comptage électrique net apparaissent comme un moyen efficace pour encourager l’investissement dans les énergies renouvelables, car ils permettent de valoriser l’énergie non-autoconsommée par sa réinjection dans le réseau public à des tarifs intéressants.

Si les premières applications du comptage électrique net remontent aux années 1980, aux Etats-Unis, selon l’association professionnelle REN21, plus de 50 pays avaient mis en place des programmes de développement de ce dispositif en 2014, et aujourd’hui ce chiffre dépasse le nombre de 60. Ce foisonnement s’accompagne pourtant de controverses sur le plan des volumes de consommation électrique ou encore en termes d’effets sur le maintien des réseaux.

A l’occasion du séminaire, trois conférenciers invités proposeront différents points de vue sur les enjeux socio-économiques et politiques du comptage électrique net, en Europe et en Amérique du Nord.

Tim Schittekatte, économiste, chercheur associé à l’Ecole de régulation de Florence.
Axel Gautier, économiste, Professeur à l’Université de Liège.
Patrick González, économiste, Professeur à l’Université de Laval, Québec.



Colloque « Les limites de la croissance de la Smart city : espaces et énergies des infrastructures numériques »

Organisation scientifique :
Fanny Lopez, Dr, MCF Eavt, LIAT, fanny.lopez@marnelavallee.archi.fr
Cécile Diguet, IAU, LIAT, cecile.diguet@iau-idf.fr
Laurent Lefèvre, Dr, INRIA, laurent.lefevre@ens-lyon.fr

5 Juin 2019
Introduction par Fanny Lopez.
Conférence de Rosalind Williams, professor, Massachusetts Institute of Technology.

Session 1 : Les récits de la smart city : histoires critiques.
Intervenant.e.s : Victor Bayard, Antoine Courmont, Mojdeh Mahdavi.
Animation et conclusions : Anne Aguilera, Antoine Picon.

Session 2 : Forme et échelle des infrastructures numériques.
Intervenant.e.s : Soline Nivet, Clément Marquet, Prince K. Guma, Béchir Abba Goni.
Animation et conclusions : Sylvy Jaglin, David Mangin.

6 juin 2019

Session 3 : Prospective : de ville des Big Tech à la ville pair-à-pair.
Intervenant.e.s (matinée) : Fabrice Flipo, Ozgun Eylul Iscen, Delfina Fantini van Ditmar, Cristiana Mazzoni.
Animation et conclusions : Dominique Rouillard.
Inervenant.e.s (après-midi) : Roger Baig Viñas, Félix Tréguer, Alexander Taylor, Laurent Lefevre, Valérie Peugeot.
Animation et conclusions : José-Frédéric Deroubaix, François Ménard, Francesca Musiani.

Les coévolutions des usages et des systèmes de l’énergie

5 avril 2019

Ce 4ème séminaire du cycle « Hybridations électriques et urbanisation diffuse » est organisé par le Groupe Transversal « Ville et Energie » du réseau Labex Futurs Urbains (Université Paris-Est).
En réunissant des chercheurs, des professionnels de l’énergie, des représentants des institutions gouvernementales et non-gouvernementales, le cycle de séminaires Hybridations électriques et urbanisation diffuse propose des points de vue complémentaires sur les coévolutions entre villes et systèmes énergétiques pour initier un dialogue interdisciplinaire autour de questions structurantes pour la recherche scientifique.

Lieu de l’événement : Campus de la Cité Descartes, 14-20 bd. Newton, Champs-sur-Marne, 77455 Marne-la-Vallée. Bâtiment « Bienvenue », salle B021-B023.

Session thématique 1 – Méthodes et moyens d’observation des coévolutions.

« Coévolutions des systèmes techniques et des comportements : le cas de la rénovation énergétique ». Communication de ELYES NEFZAOUI, ingénieur, enseignant-chercheur à l’École supérieure d’ingénieurs en électrotechnique et électronique, et MARGOT PELLEGRINO, urbaniste, maîtresse de conférences à l’Université Paris-Est, chercheuse au Lab’Urba, membres du GT « Ville et énergie » du réseau Labex Futurs Urbains.

Session thématique 2 – Coévolutions sous l’égide des politiques climat-énergie et de l’action citoyenne pour la transition écologique.

« Co-production for establishing Distributed Energy Systems ». Communication de MAARTEN WOLSINK, docteur en socio-psychologie, enseignant-chercheur à l’Université d’Amsterdam, dans le domaine de la géographie environnementale (communication en anglais).

« Transition énergétique, durabilité et lien social : expertises et transactions à travers quatre cas d’étude dans le Grand Est français ». Communication de PHILIPPE HAMMAN, Professeur de sociologie de la ville et de l’environnement, Institut d’urbanisme et d’aménagement régional, chercheur au Laboratoire Sociétés-Acteurs-Gouvernement en Europe, Université de Strasbourg.

Session thématique 3 – De nouveaux modèles d’infrastructures énergétiques, de nouvelles solidarités ?

« Électrification hors réseau en Afrique : fragile inscription des infrastructures au sein des économies rurales ». Communication de CELINE CHOLEZ, sociologue, enseignante-chercheuse à l’Institut Polytechnique de Grenoble et au laboratoire PACTE.

« La reconfiguration des solidarités électriques : pour une négociation ontologique des cadrages disciplinaires ». Communication de GREGOIRE WALLENBORN, philosophe, physicien, enseignant-chercheur à l’Université libre de Bruxelles, Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire.

Systèmes de stockage

3ème séminaire du cycle « Hybridations électriques et urbanisation diffuse ».
Organisé par le Groupe Transversal « Ville et Energie » du réseau Labex Futurs Urbains (Université Paris-Est). Lieu de l’événement : Campus de la Cité Descartes, 14-20 boulevard Newton, Champs-sur-Marne, 77455 Marne-la-Vallée, France. Bâtiment « Bienvenue ».

Session thématique 1 – Les cas d’application des nouveaux systèmes de stockage de l’énergie et leur potentiel de transformation sociotechnique

« Stockage stationnaire de l’énergie : de la R&I à la démonstration ». Communication de PIERRE LE THIEZ, ingénieur-expert, responsable des programmes de recherche sur le stockage de l’énergie (2016-2017) à l’IFP Energies Nouvelles.

« Le projet SOLACE : Solaire à concentration et conversion thermodynamique pour l’autonomie énergétique de l’habitat ». Communication de JEAN CHÉRY, directeur de recherche CNRS au département Géosciences de l’Université de Montpellier.

Session thématique 2 – Le rôle du stockage de l’électricité dans les marchés de l’énergie

« Vision systémique ou vision individuelle ? Les opportunités de développement du stockage électrique ». Communication de JACQUES DESPRÉS, docteur en génie électrique, ingénieur de recherche pour la Commission Européenne – Joint Research Centre.

« Stockage de l’électricité : la nouvelle solution anti-pénurie ? Retours d’Ibadan et de Cotonou ». Communication de MÉLANIE RATEAU, géographe, doctorante au Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.

Energies pour la ville diffuse

25 juin 2018

2ème séminaire du cycle « Hybridations électriques et urbanisation diffuse ».
Coorganisé par le Groupe Transversal « Ville et Energie » et le « Réseau international pour la recherche sur les villes et l’urbanisation diffuses » (Diffuse Cities & Urbanization Network – DCUN) du Labex Futurs Urbain (Université Paris-Est) cette journée d’études est dédiée aux questionnements relatifs à la transition énergétique dans des contextes d’urbanisation diffuse. A partir d’exemples et d’initiatives empruntés au contexte des villes des Nords et des Suds, il sera discuté des politiques et des projets d’aménagement engageant les territoires périurbains, semi-ruraux et ruraux dans la transition énergétique.
Lieu de l’événement : Campus de la Cité Descartes, 14-20 boulevard Newton, Champs-sur-Marne, 77455 Marne-la-Vallée, France. Bâtiment « Bienvenue ».

Session thématique 1 – Les vulnérabilités et les solidarités territoriales

« Beyond Oil: Designing the Transition ». Communication de CAROLA HEIN, architecte, urbaniste, enseignante-chercheuse à l’Université de Technologie de Delft, à la chaire de l’Histoire de l’architecture et de l’urbanisme.

« Low-carbon Reinvention of Suburbia. A Thought Experiment ». Communication de DAN VAN DER HORST, géographe, enseignant-chercheur à l’Université d’Édimbourg, au département Energie et Société.

Session thématique 2 – Les espaces naturels et agricoles au prisme des énergies renouvelables

« Conduire la transition énergétique de l’aire métropolitaine lyonnaise : état des lieux, enjeux et leviers ». Communication de JÉRÉMIE TOURTIER, chargé de Mission auprès du Syndicat mixte d’études et de programmation de l’agglomération lyonnaise, en charge de l’élaboration du SCOT de l’agglomération lyonnaise et de sa mise en œuvre (volet énergétique)

« L’accès à l’électricité par les énergies renouvelables dans les pays du Sud. Retour sur 20 ans d’expériences ». Communication de YVES MAIGNE, énergéticien, directeur de la Fondation Energies pour le monde (FONDEM).

Session thématique 3 – La décentralisation territoriale et énergétique : projets de société

« L’énergie solaire et le projet territorial. Aménagement urbain Lyon-Confluence et le Territoire à Energie Positive Valence Romans Agglomération ». Communication de BRUNO GAIDDON, énergéticien, coordinateur du pôle réseaux et planification à l’association HESPUL pour la promotion de l’énergie solaire.

« Territoires, énergies et la révolution numérique». Communication de ANTOINE VEYRAT, énergéticien, coordinateur des projets liés aux approches urbaines et smart grids au sein de l’entreprise de consultation et d’ingénierie Energies Demain.

Le rôle des mini-réseaux dans les réponses territoriales aux enjeux de la transition énergétique

6 avril 2018

1er séminaire du cycle « Hybridations électriques et urbanisation diffuse ».
Organisé par le Groupe Transversal « Ville et Energie » du réseau Labex Futurs Urbains (Université Paris-Est). Lieu de l’événement : Campus de la Cité Descartes, 14-20 boulevard Newton, Champs-sur-Marne, 77455 Marne-la-Vallée, France. Bâtiment « Bienvenue ».

Session thématique 1 – La gouvernance locale de l’énergie électrique

« Les mini-réseaux électriques comme exemple d’application des thèses d’Elinor Ostrom sur la gouvernance polycentrique de la tragédie des communs ». Communication de JEAN-CLAUDE BERTHELEMY, professeur au département Economie de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur à la Fondation pour les études et recherches sur le développement international.

« Inverser la hiérarchie du système électrique : les micro-réseaux électriques à New York ». Communication de FANNY LOPEZ, maîtresse de conférences à l’ENSAVT Marne-la-Vallée, chercheuse aux laboratoires LIAT et OCS.

Session thématique 2 – Les interfaces sociotechniques et réglementaires des réseaux

« Effets de verrouillage (lock-in, lock-out) : les interfaces des systèmes, les réseaux locaux et les politiques de la transition à une économie faible en carbone ». Communication de RONAN BOLTON, enseignant-chercheur au département des Etudes sur les sciences, les techniques et l’innovation de l’Université d’Edinburg, chercheur au groupe Energie et Société.

« Des transitions réglementaires aux projets d’autoconsommation ». Communication de JEAN SONNET, directeur en charge des projets d’autoconsommation au sein d’Omexom, une marque Vinci Energie.

Session thématique 3 – Les modèles économique et de gestion des mini-réseaux

« Energie sociale, durable et rurale au Mali». Communication de MAXENCE BOCQUEL, consultant au département Energie et Service de la société Yélé Consulting.

« Les nouveaux modèles économiques qui transforment le secteur énergétique dans les Nords et les Suds ». Communication de JENS OLIVER WEINMANN, enseignant-chercheur à l’Ecole européenne de gestion et de technologie ESMT Berlin.

Ateliers doctoraux

L’énergie et l’espace. Recherches doctorales en SHS et en ingénierie

Cette série d’ateliers doctoraux est organisée par le groupe transversal « Ville et Energie » du réseau Labex Futurs Urbains, Université Paris-Est, le Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés (ENPC), et le Lab’Urba (UPEM), et se propose comme moment d’échanges scientifiques et de formation aux doctorants et chercheurs.

14 juin 2019, 10h30-18h30

Atelier thématique « Hybridations énergétiques dans les pays émergents », organisé en coopération avec le laboratoire PACTE (Université Grenoble Alpes).
(salles B021-B023 du bâtiment « Bienvenue »).

> Présentent leurs recherches doctorales :
Emmanuelle Guillou
, doctorante en aménagement sous la direction de Sylvy Jaglin, LATTS, Université Paris-Est, en CIFRE avec Hydroconseil : « Electrifier les aires d’urbanisation diffuse du Sénégal et de la Tanzanie. Une hybridation des offres de fourniture d’accès à l’électricité au coeur des processus de transition électrique ? ».
Mélanie Rateau, doctorante en aménagement sous la direction de Sylvy Jaglin, LATTS, Université Paris-Est, thèse dans le cadre du projet ANR « Hybridelec ». Sujet de recherche : « Configurations électriques urbaines et inégalités d’accès au service à Cotonou (Bénin) et à Ibadan (Nigéria) ».
Rhosnie Francius, doctorante en sociologie sous la direction de Pascale Trompette, Laboratoire PACTE, Université Grenoble Alpes. Sujet de recherche : « Les nouveaux marchés d’électrification rurale en Afrique : Politiques, régulation et globalisation ».
Alix Chaplain, doctorante en sociologie sous la direction de Eric Verdeil, Sciences Po (Paris), CERI, « Hybridation des configurations électriques au Liban : contexte général et présentation des cas d’étude de Zahlé et de Kabrikha ».
Arnaud Millien, expert en gestion des risques, doctorant en économie sous la direction de Jean-Claude Berthélemy, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : « Accès à l’électricité et développement: impact de la fiabilité de l’offre sur le comportement des ménages et des entreprises ».
Nassima Abdelghafour, doctorante dans le domaine des sciences, technologies, sociétés sous la direction de Vololona Rabeharisoa, Centre Sociologie de l’Innovation et l’Ecole des Mines : « Les dispositifs expérimentaux dans les politiques de lutte contre la pauvreté ».

> Intervient avec une communication sur son post-doctorat :
Bérénice Girard, post-doctorante au laboratoire LATTS et dans le cadre de la recherche ANR « Hybridelec » (coordination par Eric Verdeil et Sylvy Jaglin) : « Que se passe-t-il quand le réseau progresse? Étude comparée des systèmes alternatifs d’accès à l’électricité dans deux villes du Bihar (Inde) ? ».

> Répondent :
Céline Cholez, enseignante-chercheuse à l’Institut Polytechnique de Grenoble et au laboratoire PACTE.
Sylvy Jaglin, professeure en aménagement à l’Université Paris-Est, chercheuse au laboratoire LATTS, coordinatrice du GT « Ville et énergie » du réseau Labex Futurs Urbains.
Pascale Trompette, directrice de recherche au CNRS au laboratoire PACTE – Université Grenoble Alpes.
Eric Verdeil, professeur à Sciences Po Paris, chercheur au Centre de recherches internationales.

17 mai 2019, 13h00-18h30

Atelier thématique « Conception, montage, gestion des projets énergétiques dans l’urbain »
(salles B017-B020 du bâtiment « Bienvenue » ).

> Répondent :
Marie Dégremont-Dorville, docteure en science politique, chercheuse associée au Centre de sociologie des organisations, chef de projet transition écologique à France Stratégie.
Fanny Lopez, maîtresse de conférences à l’ENSAVT de Marne-la-Vallée, chercheuse aux laboratoires LIAT et OCS, membre du réseau Labex Futurs Urbains, docteure en histoire de l’architecture.
Margot Pellegrino, maîtresse de conférences à l’Université Paris-Est, chercheuse au Lab’Urba, membre du réseau Labex Futurs Urbains – coordinatrice du GT « Ville et énergie », docteure en aménagement.

> Interviennent avec des communications :
Pauline Gabillet, docteure en aménagement, chargée de mission à la Métropole de Lyon.
Miléna Marquet, docteure en économie, consultante énergie à l’entreprise Yélé Consulting.

> Présentent leurs recherches doctorales :
Flora Aubert
, doctorante en aménagement et urbanisme, sous la direction de Taoufik Souami, contrat CIFE avec Omexom, laboratoire LATTS, ENPC, sujet de recherche : « Comment les propositions d’organisation locale d’autonomie énergétique, sous forme de collectifs socio-énergétiques, modifient-elles la fabrique matérielle de l’urbain ? ».
Thibaut Fonteneau, doctorant en sociologie, sous la direction de Thomas Reverdy et Gilles Debizet, Université Grenoble Alpes, PACTE, sujet : « Interdépendances énergétiques et coopération au sein des écoquartiers ».
Meriam Bechir, doctorante en aménagement et urbanisme, sous la direction de Taoufik Souami, laboratoire LATTS, ENPC, sujet de recherche : « Intégration des artefacts énergétiques dans la ville : réorganisation énergétique et nouvelles spatialités urbaines ».
Mathilde Marchand, doctorante en sciences politiques, sous la direction de François-Mathieu Poupeau, LATTS, Université Paris-Est, en CIFRE avec la coopérative ACADIE : « Les stratégies de transition énergétique des Métropoles françaises. De la construction de structures institutionnelles nouvelles à l’émergence de trajectoires de gouvernance différenciées ».

12 avril 2019, 13h30-18h30

Atelier thématique « Les enjeux et les échelles spatiales de la production énergétique territoriale ».
(salles B021-B023 du bâtiment « Bienvenue »).

> Répondent :
Laurence Rocher, maîtresse de conférences en urbanisme-aménagement à l’Institut d’urbanisme de Lyon, Université de Lyon 2, docteure en aménagement.
Anna Zoumenou, docteure en droit public (spécialité : énergie), chargée de projet chez un énergéticien.
Gilles Debizet, maître de conférences HDR en aménagement et urbanisme, Université Grenoble Alpes, chercheur à l’UMR PACTE.

> Présentent leurs recherches doctorales :
Céline Martin, doctorante en géographie, sous la direction de Véronique Peyrache, thèse ADEME, laboratoire EDYTEM, Université Savoie Mont Blanc. Université Savoie Mont Blanc, sujet de recherche : « Approche territoriale de la transition énergétique: acteurs, gouvernance et scénarios adaptatifs en territoire de montagne ».
Roberta Pistoni, doctorante en sciences de l’environnement, sous la direction de Patrick Moquay et de Sven Stremke, LAREP, ENS de Paysage de Versailles, sujet de recherche : « L’aménagement du territoire pour la transition énergétique. Contribution de la pensée paysagère en France et aux Pays-Bas. Concepts, pratiques, recommandations ».
Camille Mesnil, doctorante en sciences politiques, sous la direction de Olivier Coutard et Caroline Gallez, LATTS, ENPC, Université Paris-Est, sujet de recherche : « La carrière des solutions sociotechniques alternatives pour la transition énergétique. Analyse de cas en Île-de-France ».
Lucas Spadaro, doctorant en aménagement, sous la direction de Nadia Arab et de Margot Pellegrino, Lab’Urba / Université Paris-Est, sujet de recherche : « Expérimenter la transition énergétique en tissu diffus et en centre urbain dense: des projets opérationnels à la planification stratégique ».